Petite grammaire du berbère. 3ème  partie : morphologie du verbe

Système de notation du berbère

 

J’utilise le système de notation suivant : voyelles a, i, u ; semi-consonnes w, y ; consonnes b, č, d, f, g, ǧ, h, ḥ, k, l, m, n, q, r, s, ʃ, t, x, z, ʒ, ɣ, ɛ ; et ɛ notent les fricatives pharyngales sourde et sonore, x et ɣ les fricatives vélaires sourde et sonore, h la laryngale (aspiration), q l’occlusive dorso-uvulaire, r la vibrante apicale, č et ǧ les affriquées sourde et sonore. Le point sous la lettre note l’emphase ; le trait sous la lettre note la spirantisation (ex. ) ; le (ʷ) en exposant note la labiovélarisation de la consonne (ex.  kʷ, gʷ). Les majuscules notent les consonnes tendues.

 

Je traite ici des conjugaisons, c’est-à-dire des différentes formes du verbe quand il se combine avec ses déterminants et avec les personnes. Mon point de départ sera l’aoriste dont la forme nous est donnée par l’impératif simple (2ème personne du singulier). Je distingue 2 grandes classes de verbes d’après la forme de l’aoriste  : verbes purement consonantiques et verbes à voyelle ; je définis ensuite des sous-classes suivant le nombre de consonnes ou le timbre de la voyelle.

Chapitre 1. L’aoriste

1.     Verbes purement consonantiques

1.     Monolitères

type 1                    ž « faire »

type 2                    K « passer »

2.     Bilitères

type 1          dl « couvrir »

type 2          By « couper »

type 3                    ḍṚ « causer des dégâts »

3.     Trilitères

type 1          bdr « parler »

type 2          bDl « déménager »

type 3                    Lxs « lever » (la pâte)

4.     Quadrilitères

type             dgdg « abattre ».

2.     Verbes à voyelle

1.     Verbes à voyelle i ou u

Cette voyelle est intérieure ou finale ; elle ne varie pas.

ẓil           « être bon »      duṛ    « tourner »

šni          « aligner »        ru      « pleurer »

2.     Verbes à voyelle a

Cette voyelle a est initiale, intérieure ou finale ; elle peut varier ou non en combinaison avec les personnes ou avec le prétérit.

1.    Verbes à voyelle a- initiale

Ces verbes ont un le prétérit en u– :

af       « trouver »            P        uf

2.    Verbes à voyelle -a- intérieure

Cette voyelle –a- peut varier ou non en combinaison avec le prétérit.

lal      « naître »               P        lul

baḍ    « être capable »     P        baḍ

 

3.    Verbes à voyelle -a  finale

Cette voyelle –a finale varie en combinaison avec les personnes ; on a –i avec les personnes 1 et 2, –a avec les personnes 3, 4, 5, 6 et avec le participe :

exemple pour bɣa « vouloir » :

 

  masc masc – fem fem
1 bɣi-x
2 t-bɣi-d
3 i-bɣa   t-bɣa
4 n-bɣa
5 t-bɣa-m   t-bɣa-nt
6 bɣa-n   bɣa-nt

 

 

Participe : i-bɣa-n  « voulant ».

 

 

Chapitre 2. Le prétérit

 

Pour la plupart des verbes l’aoriste (A) et le prétérit (P) ont la même forme ; mais ils restent distincts pour un petit nombre de verves d’emploi très fréquent. Le prétérit se forme alors soit en ajoutant –i au radical de l’aoriste soit par une alternance vocalique, soit par un radical spécifique.

1.     On ajoute -i au radical de l’aoriste

ž « faire                 P.  ži

K « passer »          P.  Ki

žr « jeter »             P.  žri

2.     Alternance vocalique

af « trouver »        P.  uf

lal « naître »         P.  lul

3.     P. à radical spécifique

ili « être »             P.  La

ini « dire »            P.  Na

isin « savoir »       P.  Sn

iẓiṛ « voir »           P.  ẓṛi

 

4.     Variation du radical en combinaison avec les personnes

 

Le prétérit 2 types d’alternances : l’alternance -i/-a déjà notée à propos de l’aoriste  et l’alternance -i/-u qui oppose le radical en –i des personnes 1, 2, 5, 6, et du participe au radical en –u des personnes 3 et 4.

exemple pour ž « faire » :

 

  masc masc – fem fem
1 ži-x
2 t-ži-d
3 i-žu   t-žu
4 n-žu
5 t-ži-m   t-ži-nt
6 ži-n   ži-nt

 

Participe :    i-ži-n

 

Chapitre 3. Le prétérit négatif

 

Certains verbes ont un prétérit négatif (PN) qui est une simple variante formelle du prétérit après la négation ur ou le subordonnant mr « si ».

1.     radical à alternance -i/-a ou -i/-u

Quand le radical présente une alternance -i/-a ou -i/-u, le prétérit négatif garde le même radical en -i à toutes les personnes.

 

exemple pour bɣa « vouloir » :

 

 

  masc masc – fem fem
1 ur bɣi-x
2 ur t-bɣi-d
3 ur i-bɣi   ur t-bɣi
4 ur n-bɣi
5 ur t-bɣi-m   ur t-bɣi-nt
6 ur bɣi-n   ur bɣi-nt

 

 

exemple pour ž « faire » :

 

 

  masc masc – fem fem
1 ur ži-x
2 ur t-ži-d
3 ur i-ži   ur t-ži
4 ur n-ži
5 ur t-ži-m   ur t-ži-nt
6 ur ži-n   ur ži-nt

 

 

2.     Radical sans alternance

Le prétérit négatif peut être différent du prétérit positif et se former alors par l’insertion de –i– avant la dernière consonne du radical du prétérit.

 

By « couper »        PN     Biy

« sortir »           PN     Fiɣ

bdr « parler »        PN     bdir

dgdg « abattre »    PN     dgdig

 

Chapitre 4. L’aoriste  intensif

 

Je distingue 3 types de formation : l’aoriste intensif (AI) sans préfixation de T-, l’AI avec préfixation de T-, et l’AI mixte qui combine la préfixation de T– avec un autre procédé.

1.     l’aoriste  intensif  sans préfixation de T

Le plus souvent l’AI se caractérise par la tension (ou gémination) de la 2ème consonne radicale.

bdr « parler »                  AI      bDr

ɣm « teindre »                 AI      ɣM

bda « commencer »        AI      bDa

šni « aligner »                 AI      šNi

 

2.     l’aoriste  intensif  avec préfixation de T– (ou Ti-)

 

1.     l’aoriste  intensif  avec préfixation de T

K « passer »                    AI      TK

By « couper »                 AI      TBy

fẒ « mâcher »                 AI      TfẒ

af « trouver »                  AI      Taf

fa « bâiller »                   AI      Tfa

Ği « laisser »                  AI      TĞi

baḍ « être capable »       AI      Tbaḍ

2.     l’aoriste  intensif  avec préfixation de Ti

bɣa « vouloir »               AI      Tibɣa

rši « pourrir »                 AI      Tirši

ɣla « être cher »              AI      Tiɣla

rid « être lavé »              AI      Tirid

 

3.     l’AI mixte

 

nw « cuire »                    AI      Tnaw

bḍl « être infirme »         AI      Tbḍil

bDl « déménager »         AI          TbDal

 

Chapitre 5. Classement des types de verbes

En prenant comme critères le type de radical de l’aoriste et les procédés de formation du prétérit, du prétérit négatif et de l’aoriste intensif, on peut répartir les verbes en classes morphologiques. Je ne cite que les types les plus fréquents ou concernant les verbes les plus usuels, en donnant dans l’ordre les 4 formes : A, AI, P et PN.

 

A AI P PN traduction
K TK Ki/u Ki « passer »
dl Dal dli/u dli « couvrir »
ɣm ɣM ɣmi/u ɣmi « teindre »
ns Tnus nsi/u nsi « passer la nuit »
By TBy By Biy « couper »
ḍṚ TḍṚa ḍṚ ḍṚ « causer des dégâts »
bdr bDr bdr bdir « parler »
bDl TbDal bDl bDil « changer »
dgdg Tdgdag dgdg dgdig « abattre »
af Taf uf uf « trouver «
adf Tadf udf udif « entrer »
Sar Tsar Sur Sur « mélanger »
fa Tfa fa fi « bâiller »
ru Tru ru ru « pleurer »
bɣa Tibɣa bɣa bɣi « vouloir »
bda bDa bda bdi « commencer »
baḍ Tbaḍ baḍ baḍ « être capable »
dafɛ Tdafaɛ dafɛ dafɛ  « se défendre »

 

 

 

Chapitre 6. L’impératif

Au positif on a 2 formes d’impératif : l’impératif aoriste et l’impératif aoriste intensif ; au négatif on n’a qu’une forme.

Tableau de l’impératif du verbe žr « jeter » :

 

  impér. A impér. AI impér. négatif
2 žr Gar ad ur Gar
4 (toi et moi) žr ax Gar ax ad ur ax Gar
4 (vous M. et moi) žrm ax Garm ax ad ur ax Garm
4 (vous F. et moi) žrnt ax Garnt ax ad ur ax Garnt
5.M žrm Garm ad ur Garm
5.F žrnt Garnt ad ur Garnt

 

 

Chapitre 7. Le participe

 

Le participe a la forme discontinue i…n et se combine avec les différents radicaux du verbe (A.,AI., P). Quand on a une alternance -i/-a à la finale, le participe est en –a ;  il est en -i dans le cas d’une alternance -i/-u à la finale.

exemple du verbe bɣa « vouloir » :

 

  participes positifs participes négatifs
P ibɣan ur ibɣin
AI iTibɣan uLi iTibɣan
ɣa A ɣa ibɣan ur iTibɣan
ɣa AI ɣa iTibɣan ur iTibɣan

 

 

 

exemple du verbe žr « jeter » :

 

 

 

  participes positifs participes négatifs
P ižrin ur ižrin
AI iGarn uLi iGarn
ɣa A ɣa ižrn ur iGarn
ɣa AI ɣa iGarn ur iGarn

 

 

 

Table des matières

 

Chapitre 1. L’aoriste. 1

  1. Verbes purement consonantiques. 1
  2. Monolitères. 1
  3. Bilitères. 2
  4. Trilitères. 2
  5. Quadrilitères. 2
  6. Verbes à voyelle. 2
  7. Verbes à voyelle i ou u. 2
  8. Verbes à voyelle a. 2

Chapitre 2. Le prétérit 3

  1. On ajoute -i au radical de l’aoriste. 3
  2. Alternance vocalique. 3
  3. P. à radical spécifique. 4
  4. Variation du radical en combinaison avec les personnes. 4

Chapitre 3. Le prétérit négatif 4

  1. radical à alternance -i/-a ou -i/-u 5
  2. Radical sans alternance. 6

Chapitre 4. L’aoriste  intensif 6

  1. l’aoriste intensif  sans préfixation de T- 6
  2. l’aoriste intensif  avec préfixation de T- (ou Ti-) 6
  3. l’aoriste intensif  avec préfixation de T- 6
  4. l’aoriste intensif  avec préfixation de Ti- 7
  5. l’AI mixte. 7

Chapitre 5. Classement des types de verbes. 7

Chapitre 6. L’impératif 8

Chapitre 7. Le participe. 9